• L'histoire du Crazy Quilt

      J’adore faire du crazy quilt (ou crazy patch), mais je connais relativement peu sur son histoire en cherchant sur internet je suis tombé sur un article de Betty Fikes Pillsbury, il est très intéressant et donc je vous en ai fait un petit résumé (en bas de cet article vous trouverez des liens vers la page facebook de Betty Fikes Pillsbury et le site « Le Carron Collection »

    Les premiers européens qui arrivaient en Amérique devaient être le  plus autonome possible ; il n’y avait pas des boutiques à tous les coins de rue. Aussi les femmes raccommodaient-elles habits et couvertures  en découpant les bon morceaux  dans les vieux vêtements (les meilleurs morceaux mais déjà très usés en général). Elles découpaient les endroits où le tissu était trop abimé et le remplaçaient par des bouts de tissu sauvés sur d’autres vieux vêtements. Au départ c’était donc par nécessité en pas du tout pour embellir. Le résultat était donc rarement beau. Les couvertures et habits étaient réparés jusqu’à ce qu’il n’y avait plus d’endroit où coudre du tissu.
    Il n’y a pas de témoignages et images de cette époque.

    Ensuite on commençait à « organiser » un peu le travail, à faire un peu de « design ».On procédait de deux façons ; certaines cousaient ensembles des petites pièces de tissu comme un jigsaw puzzle, elles décidaient la taille du morceau de tissu et l’endroit où elle voulait l’insérer ou alors elles découpaient des carrés de tissu (des « blocs ») qu’elles couvraient de bouts de tissu et qu’elles assemblaient ensuite.

    L'histoire du Crazy Quilt

    Souvent les quilteuses travaillaient deux quilts à la fois ; un avec les meilleurs morceaux et très méticuleusement fait et un autre avec le tissu qui restait après le découpage pour le premier quilt et qu’elle continuaient quand elles étaient trop fatiguées pour le première. Un quilt exposé constituait une grande fierté.

    Petit à petit le crazy quilt devenait une forme d’art textile à part entière. Les femmes brodaient les coutures et embellissaient les pièces.

    A la fin de la 19ième siècle les patrons étaient devenus très graphique, un mouvement naquit de retours  vers l’ancienne forme plus « crazy ». Les quilt souvent étaient fabriqué en souvenir et avec des « souvenirs » (habits, accessoires….) d’une personne et brodé avec les noms et dates de naissance et mort des personnes concernées.
    Le crazy quilt devenait de plus en plus populaire

    C’est à cette époque aussi qu’on  utilisait pour la première fois le nom « crazy » pour exprimer le caractère hasardeux, à-symétrique.

    Avec  la révolution industrielle, les femmes riches avaient du temps pour  ce loisir et avaient les moyens d’acheter des tissus et autres fourniture exprès pour ces quilt pour ne plus utiliser des tissus usés. Les Américaines étaient fortement influencé par le crazy quilt Japonais qui utilisait des formes beaucoup plus variées (rond, ovale …) et figuratives (oiseaux, papillons...  )

    L'histoire du Crazy Quilt

    Betty Fikes Pillsburry

    On brodait coutures et pièce, cousait de perles, des rubans, on peignait sur les pièces de tissu et usait et abusait du langage des symboles.
    Les bouts de tissu étaient cousus sur un support en  mousseline ou flanelle et on ne matelassait pas.

    La variété des objets créés était énorme ; napperon, couverture pour piano, kimono,  rangement mural, couverture pour fauteuil et canapé en bien plus encore.

    A l’époque Victorienne les femmes avaient bien peu de libertés ; le crazy quilt les permettait de s’échapper.

    Depuis 1920 le crazy quilt a perdu en popularité, mais les années 80/90 l’ont à nouveau mis sur l’avant-scène

    Résumé de l’article de Betty Pillsburry  et  Rita Vainius sur le site : The Carron Collectionl

    L'histoire du Crazy Quilt

    Hestia van der Meer

     

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mamie86
    Jeudi 15 Juin à 11:34

    Merci Hestia pour ce résumé.Je ne savais absolument pas d'où venait le crazy.Le patch oui mais pas le crazy.

      • Jeudi 15 Juin à 11:39

        Ben voilà, finalement le patch vient du crazy patch, quand les patcheuses on commencé à utiliser des formes plus géométrique et un design plus ordonné.

    2
    Dane
    Jeudi 15 Juin à 12:03

    Merci, je le mets de coté pour prendre le temps de le lire.

    Je connais un peu son histoire car j'ai un livre sur les crazys. Bon c'est de l'anglais mais je décrypte au fur et à mesure de mes beoins.

    Bonne journée

    Biz et encore merci (c'est ça la blogosphère)

      • Jeudi 15 Juin à 12:12

        Bises Dane et merci pour ton commentaire!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :